5 façons dont le jazz a influencé notre monde

La bonne musique n’a pas de date d’expiration. Le jazz s’est développé dans les États-Unis dans les années 1920 et reste encore très populaire aujourd’hui. C’est un genre de musique difficile à décrire, mais pourtant très apprécié. Sa meilleure définition vient sans doute de l’Art Blakely : « le jazz élimine la poussière du quotidien ». Bien que nous soyons tous familiers avec ce genre de musique, connaissons-nous vraiment bien toutes les influences que le jazz a eu sur la vie moderne ? Continuez à lire pour découvrir comment le jazz continue d’influencer notre monde.

Le jazz influence notre cerveau

Selon les experts en psychologie, le jazz peut réduire notre niveau de stress. On peut dire que c’est vraiment l’ennemi juré de la mémoire, mais ce souci peut-être résolu grâce à l’écoute de musiques jazz. Il peut vous aider à étudier ou à acquérir de nouvelles compétences. De plus, écouter du jazz est amusant. Ses racines remontent à la musique des esclaves américains du 19ème siècle, pour qui la musique était souvent un soulagement émotionnel.

Le jazz est également un stimulant. Un grand nombre de zones du cerveau des musiciens de jazz sont stimulées lorsqu’il joue, car il ou elle doit faire appel à son sens de la créativité pour suivre correctement l’harmonie du son. Le musicien doit utiliser ses connaissances techniques pour jouer d’un instrument, tout en devant prêter attention au jeu de leurs groupe, et y répondre avec des échanges permanentes.

Le jazz a influencé la musique moderne

Le jazz s’est plus tard développé durant le 20ème siècle, principalement dans les communautés afro-américaines dans le sud des États-Unis. Grâce à la popularité et l’énergie du jazz, il se retrouva mélanger à d’autres styles, comme le pop, le rock et le hip-hop. Le rap freestyle, où le chanteur improvise son texte, est une inspiration directe du jazz. Les chanteurs de pop jouent d’ailleurs avec des musiciens de jazz. On pourrait citer Beyoncé par exemple.

Le jazz a influencé la littérature

Durant les années 1920, les poètes tels que T.S. Eliot, Carl Sandburg et E.E. Cummings écrivaient sans se soucier de la forme et du style classique. La poésie a évolué à l’époque où le jazz gagnait en popularité. Les deux formes d’art se mélangent l’une à l’autre, créant une forme de poésie époustouflant.

Des instruments typiques du Jazz

Le jazz influence la mode

Les « flappers », contestataires des années 20, se servaient du jazz pour manifester leur désaccord avec la société de l’époque. Dès lors, le jazz est devenu une musique dansante avec des vêtements spécifiques. Les styles victoriens d’avant-guerre n’étaient pas propices à la danse, aussi la mode du jazz a changé de style vestimentaire. Tout d’abord, les vêtements de taille basse des grandes marques ont fait leur apparition, suivies des robes droites très tendance des années 20.

Mais il n’y a pas que les vêtements qui furent bouleversés, le domaine de la coiffure a également évolué. La coupe garçon devint de plus en plus populaire. Les cheveux perdaient leur charme n’étant pas pratiques pour les danses mouvementées. Danser avec des cheveux courts était plus simple.

Le jazz a influencé la société

À la fin de la guerre, les femmes voulaient être considérés au même titre que les hommes, et ne pas être fixées au rôle traditionnel de femme au foyer. Le jazz leur a permis de s’émanciper. Il a également participé à la création d’emplois pour les femmes dans l’industrie musicale et a permis l’acceptation sociale des musiciennes. Comme nous l’avons dit précédemment, le monde a connu de profonds changements, et la jeune génération était en phase avec ce nouveau look.

Les publicitaires se sont intéressés à cette tendance au cours des années 20, un grand nombre de magazines de mode à destination des femmes ont été publiés. Le jazz a également rendu la culture afro-américaine plus désirable. Ce genre musical est issu de la musique des esclaves américains et pour certains, cette musique rappelle une période d’oppression, mais pour d’autres, c’est le début d’une reconnaissance de l’histoire des noirs et de la culture en Amérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *